L’absence d’infrastructures critiques, à commencer par l’énergie, empêche le décollage de l’économie bissau-guinéenne. Les mettre à niveau constitue un impératif. Mais il sera nécessaire d’aller au-delà. L’ambition Guinée-Bissau 2025 nécessite la mise en place d’un vaste programme de développement des infrastructures sur l’ensemble du territoire, et ceci aussi bien dans l’eau, l’électricité, les routes, ports et aéroports, l’habitat et le développement urbain, la connectivité numérique .Quels sont les besoins ? Quels sont ceux qui seront le plus critique pour les moteurs de croissance, pour le développement social ?

Ce chapitre identifie les grands besoins d’infrastructures à l’horizon 2025 et la démarche pour les prioriser et les mettre en œuvre.